Comment fonctionne le remboursement des frais optiques ?

remboursement des frais optiques

Publié le : 18 août 20219 mins de lecture

D’après l’estimation des opticiens, plus de 70 % des Français souffrent de troubles de la vision. Malgré cette situation, l’ophtalmologie est un secteur d’activité coûteux et généralement mal entretenu par la Sécurité sociale. Et la preuve, le remboursement des frais est essentiellement bas pour les lunettes, en particulier celui qui concerne les montures et les verres. De plus, les lentilles de vues sont rarement couvertes par la mutuelle optique. Les opérations de la vue comme la myopie, l’astigmatisme ou la presbytie sont également considérées comme des interventions nécessaires uniquement pour le confort et ne sont pas remboursées. Ainsi, il vous est conseillé de faire le point sur l’intégralité de vos dépenses à venir avant de choisir une mutuelle ou assurance optique.

Les professionnels éligibles par la Sécurité sociale

Avant tout, de nombreux professionnels dans le secteur médical et paramédical peuvent intervenir dans le traitement des troubles de la vue. Parmi ceux-ci, vous pouvez entre autres consulter un ophtalmologiste, un orthoptiste ou un opticien. Pour information, l’ophtalmologue ou ophtalmologiste est le médecin spécialiste de tout ce qui concerne les yeux. Il traite dans ce cas les maladies et les troubles pris en charge par la mutuelle optique disponible sur ag2rlamondiale.fr. Ses missions consistent à surveiller votre vue et vos yeux, repérer d’éventuels maladies et troubles, prescrire des paires d’optiques, de la rééducation visuelle et des médicaments. Ce professionnel peut aussi réaliser des opérations chirurgicales de l’œil.

Dans le cas échéant, il peut vous orienter vers des médecins spécialistes de la maladie rétinienne, de la chirurgie de la cataracte, etc. Concernant le remboursement des frais, la Sécurité sociale couvre 70 % du tarif de base pour une consultation chez un ophtalmologiste de secteur 1 ou de secteur 2. Le remboursement est toujours valable même si l’ophtalmologiste n’est pas membre de l’OPTAM ou Option pratique tarifaire maîtrisée.

À part cela, l’opticien fait également partie des professions paramédicales éligibles par la Sécurité sociale. Son métier est de fabriquer des lunettes de vue et proposer des lentilles de contact basé sur l’ordonnance délivrée par un médecin. Il peut aussi être amené à réaliser un contrôle de vue, à adapter ou renouveler vos lunettes sans vous demander de revenir chez votre médecin traitant. L’opticien doit vous fournir un devis qui indique la nature et le prix de l’équipement que vous allez acheter, les options, les conditions de prise en charge par la mutuelle optique ainsi que les éventuels services postérieurs. Enfin, l’orthoptiste est un spécialiste de la rééducation oculaire, des explorations de la vision et des dépistages.  

Dans le même thème : Remboursement des frais d'optique : quelle mutuelle choisir ?

Le remboursement pour des lunettes de vue

Depuis le début de l’année 2020, le lancement du panier « 100 % santé » a totalement changé le mode de couverture des lunettes. Effectivement, ce changement vous permet l’accès à des paires de vues sans reste à charge. L’opticien doit forcément vous proposer un panier 100 % santé classe A et un panier aux coûts libres ou classe B. Les caractéristiques de la classe A sont nombreuses. Pour les montures, vous avez le choix entre 17 modèles différents pour adultes et 10 pour les enfants, disponibles en 2 couleurs différentes. Le coût des montures sans reste à charge est évalué à une trentaine d’euros au maximum.

En outre, les verres traitent les troubles visuels avec un accessoire de qualité design et technique comme les anti rayures et les antireflets. Le prix des verres dépend de la correction et est pris en charge à 100 %. Le plafond de remboursement des contrats responsables pour les montures est de 100 euros. Par contre, le plafond de remboursement des contrats responsables des verres varie selon la pathologie et le traitement.   

Compte tenu du fait que le prix d’une paire de vues est généralement élevé, il est essentiel de savoir que le reste à charge pour le choix du panier classe B est très important même si vous choisissez une bonne mutuelle optique. Dans ce sens, si vous avez besoin d’acquérir des équipements spécifiques, il vous est conseillé de privilégier une formule qui vous propose un forfait en euros et non en pourcentage. Les compagnies d’assurances remboursent les montures des paires de vues avec un plafond maximum fixé à 100 euros. Pour les verres, la couverture dépend de leurs types et catégories.

Le remboursement des lentilles

Le remboursement des lentilles de vue est rarement couvert par la Sécurité sociale, sauf si vous disposez d’une ordonnance médicale pour les troubles et les pathologies comme l’astigmatisme irrégulier, la myopie égale ou supérieure à 8 dioptries, le strabisme accommodatif, l’aphakie, l’anisométropie à 3 dioptries ou encore le kératocône. Dans l’un de ces cas, la Sécurité sociale rembourse 60 % du prix de convention annuel, quel que soit le type de lentilles, réutilisables, journalières, hebdomadaires ou jetables, peu importe le degré de correction.  

Dans ce contexte, il convient de bien analyser vos besoins. Vous pouvez évaluer le nombre de boîtes à acquérir si vous portez des lentilles journalières ou mensuelles. Estimez aussi leur coût annuel total.   Certaines compagnies d’assurances ne remboursent pas les lentilles. Cependant, une bonne mutuelle optique en ligne les rembourse sur la base de 100 % du tarif de convention, soit à peu près une quarantaine d’euros au total, incluant le remboursement Sécu. Si vous optez pour une mutuelle qui propose un remboursement en forfait annuel, il vous est conseillé de privilégier le forfait annuel en euros.

Le remboursement de la chirurgie réfractive

La chirurgie réfractive au niveau de l’œil est une opération définitive pour éliminer les troubles visuels. Sur le long terme, c’est une alternative économique qui vous permet d’éviter les frais continus en accessoire d’optique comme les lunettes et les lentilles. En revanche, la chirurgie réfractive est coûteuse et la sécurité sociale ne rembourse pas les frais. En fait, elle considère ce genre d’opération comme une intervention de confort et d’esthétique. 

Mis à part cela, il semble judicieux de privilégier une mutuelle optique qui prend en charge le remboursement de cette opération pour les troubles visuels qui vous concernent notamment la myopie, l’astigmatisme ou la presbytie. Effectivement, certains contrats de mutuelles prévoient la couverture de l’opération de la presbytie, mais ne prennent pas en charge l’opération de la myopie par exemple. Il est indispensable alors de vous informer préalablement avant de souscrire à une mutuelle en ligne.

Astuces pour bien choisir sa mutuelle optique

Il est recommandé de choisir une mutuelle optique en ligne qui vous propose des forfaits de remboursement. Ce type de formule est notamment plus avantageux que les forfaits avec des pourcentages qui ne sont pas du tout transparents. Parmi les formules de mutuelle à choisir, privilégiez ceux qui s’approchent du plafond autorisé par les dispositifs des contrats responsables afin de bénéficier d’une protection optimale.

N’oubliez pas aussi que les paires de vues ne sont pas les seuls matériels optiques dont vous pouvez avoir besoin. Par exemple, si vous optez pour le port des lentilles, il convient de bien vérifier qu’une couverture leur est allouée. Effectivement, comme la Sécurité sociale, la mutuelle ne prend en charge vos lentilles que dans des situations précises. Si vous souhaitez les porter pour des raisons esthétiques, elles ne sont pas remboursables. En général, les forfaits lentilles dans les mutuelles sont de 140 euros et plus. De surcroît, il est plus avantageux de choisir une assurance optique qui vous accorde un forfait en euros valable pendant une année.

Plan du site