La vitrectomie : une opération qui consiste à retirer le vitré de l’œil

vitrectomie

Publié le : 02 juillet 20227 mins de lecture

Vous avez un problème de vision, et l’ophtalmologue vous diagnostique une anomalie sur votre rétine. Ces anomalies varient en fonction de votre situation. La présence d’un corps étranger dans le vitré qui vous gêne la vue, un décollement de la rétine ou encore une hémorragie rétinienne. Vous allez ainsi bénéficier d’une intervention chirurgicale : une vitrectomie. Cette opération consiste en une extraction du vitré de l’œil (le liquide transparent et gélatineux dans le globe oculaire) pour enlever un corps étranger ou pour attendre la rétine pour traiter le problème. Cette opération est très délicate et lourde. Les complications sont nombreuses et peuvent être graves. Elle nécessite alors une bonne préparation et la convalescence apres vitrectomie doit se faire correctement. 

Quand avoir recours à une vitrectomie ?

Plusieurs problèmes de la vue nécessitent une vitrectomie. Mais comme c’est une intervention chirurgicale risquée, elle n’est employée qu’en dernier recours. Si une personne possède des points noirs dans le vitré qui lui gênent la vue, s’il est possible de vivre avec, il vaut mieux ne pas opérer afin d’éviter les complications. Il en est de même pour un décollement du vitré, l’opération n’a lieu que dans des conditions extrêmes. 

Dans le cas où le problème siège au fond de l’œil, une vitrectomie s’impose pour atteindre les composants de l’œil qui nécessitent un traitement :

  • Une rétinopathie diabétique : les vaisseaux de l’œil explosent et le sang se mélange au vitré. Une extraction de celle-ci est alors nécessaire.
  • Un trou maculaire : la présence d’un trou dans la macula entraine la présence d’un point noir au milieu de la vision. Ce problème requiert une intervention chirurgicale pour boucher le trou au niveau de la macule. Et puisqu’elle se trouve dans le fond de l’œil, une vitrectomie doit se faire. 

Les autres maladies qui nécessitent une vitrectomie sont nombreuses : une myodésopsie, un décollement de la rétine, une anomalie de membranes, une hémorragie de l’œil. Si vous voulez faire des recherches approfondies concernant la vitrectomie, obtenez plus d’informations dans des sites médicaux spécialisés en ophtalmologie.

L’opération : préparations, déroulement, soins postopératoires

La vitrectomie est une intervention qui ne nécessite pas une grande préparation. Une bonne hydratation du patient est la principale recommandation avant l’intervention. 

L’opération peut se faire sous anesthésie générale ou locale, selon le choix du patient et les recommandations du chirurgien. Elle se déroule ensuite en quelques étapes :

  • Patient allongé, l’œil à opérer est aligné à un microscope opératoire.
  • Des tubes métalliques ou canules sont insérés dans l’œil. À partir de là, deux interventions se passent en parallèle : dans un tube, le chirurgien aspire le vitré, et à l’aide d’une autre, il injecte un gel de nature voisine du vitré pour compenser la perte afin d’éviter les complications. L’élément de substitution peut aussi être de gaz ou de l’huile de silicone.
  • La suite de l’opération est ensuite différente selon le trouble à traiter.

Après l’intervention, plusieurs directives vous seront prescrites :

  • Des instillations de collyres pendant un mois
  • Si la compensation de la perte du vitré a été faite avec du gaz, le patient doit rester dans une position spécifique : orientation de la face vers le sol, il doit toujours s’allonger sur le côté… C’est pour cela qu’il est nécessaire d’avoir un coussin vitrectomie, un dispositif médical qui vous permet rester dans ces positions recommandées confortablement. 
  • Vous devez savoir qu’il est interdit de prendre l’avion ou passer du temps en altitude après une vitrectomie, si vous avez du gaz dans l’œil.
  • Tant que vous avez du gaz dans l’œil, n’enlevez jamais le bracelet qui l’indique, car cette information est importante pour les anesthésistes en cas de chirurgie d’urgence.
  • Lors de la résorption du gaz, vous sentirez un niveau de liquide dans l’œil. Cette sensation est normale et disparait petit à petit. Donc, pas la peine de vous inquiéter.

Les précautions à prendre

Durant la vitrectomie convalescence, vous devez prendre quelques précautions pour éviter les complications et les accidents. 

  • Évitez de vous frotter l’œil. 
  • Ne mouillez pas votre œil durant les 8 jours qui suivent l’opération. 
  • Le maquillage est interdit pendant 15 jours
  • N’utilisez aucun appareil vibrant autour de vous : rasoir, tendeuse,…
  • Toutes activités nécessitant des efforts physiques sont à proscrire : sport, relation sexuelle… ainsi que toutes activités qui risquent d’entrainer une contusion de l’œil.
  • L’exposition à la poussière et au sable est à éviter
  • Et il vous est interdit de conduire durant les 15 jours qui suivent l’opération.

Les complications possibles

Comme toute intervention chirurgicale, des complications peuvent apparaître suite à une vitrectomie.

  • Une infection peut survenir malgré les précautions d’hygiènes respectées. C’est une complication grave qui nécessite un traitement aux antibiotiques. Dans de rares cas, l’œil peut perdre ses fonctions. Mais ne vous affolez pas, cela est très rare.
  • Un décollement de la rétine compte parmi les complications. Elle nécessite alors une seconde intervention.
  • Une hypertonie intraoculaire, une réaction inflammatoire trop poussée peuvent survenir. Mais suite aux traitements adéquats, ces complications s’atténuent rapidement. 

La cataracte est un effet secondaire qui se produit fréquemment après une vitrectomie. Le risque d’apparition est d’autant plus élevé si du gaz est utilisé comme substitue du vitré. Dans ce cas, le patient doit subir une opération de la cataracte.

Plan du site